Colloque international UNESCO Education et protection de la petite enfance

février 24th, 2018
Daniele

Colloque international :

Education et protection de la petite enfance,

berceau de la cohésion sociale

5 et 6 mars 2018

salle XI à la Maison de l’UNESCO

7 place de Fontenoy 75007 Paris

 

Les représentantes de l’OMEP à l’UNESCO vous invitent à participer à ce colloque international.

Ce sera l’occasion pour vous de rencontrer notre Présidente mondiale, Eunhye PARK, qui interviendra le 6 mars en ouverture.

https://fr.unesco.org/events/colloque-international-education-protection-petite-enfance-berceau-cohesion-sociale

Programme indiqué ci-après.

Inscription en ligne obligatoire sur le site de l’UNESCO en copiant le lien : https://cnfu.typeform.com/to/KQeEC8

Dans l’attente de vous retrouver nombreux à ce colloque !

Bien cordialement,
Lisbeth Gouin

Michelle Cantat-Merlin

Danièle Perruchon

Ci-dessous l’ensemble du programme et des intervenants:

Education et protection de la petite enfance

Berceau de la cohésion sociale
Rawpixel.com/Shutterstock.com
5 et 6 mars 2018
Maison de l’UNESCO,  Salle XI,
125 avenue de Suffren, 75007 Paris, France
Le contexte
« D’ici à 2030, faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons aient accès à des
activités de développement et de soins dès la petite enfance et à une éducation
préscolaire de qualité qui les prépare à suivre un enseignement préscolaire ». L’éducation
et la protection de la petite enfance (EPPE) est la deuxième cible de l’Objectif de
Développement Durable (ODD) 4 sur l’éducation et son importance est mise en lumière
dans  Éducation 2030, le cadre d’action global validé par les Etats membres de l’UNESCO
lors de la Conférence générale de l’Organisation de novembre 2015.
A l’heure de la mondialisation, source de coopération mais aussi de compétition
internationales, tous les gouvernements ont compris qu’il est de leur intérêt d’avoir des
ressources humaines dotées du plus haut degré possible de connaissances et de
compétences. Or, c’est l’éducation qui a pour tâche d’assurer le développement
harmonieux de l’individu et de réduire la fracture sociale, qui tend à s’élargir dans tous les
pays. Assurer l’éveil, la santé, la protection et l’éducation des enfants dès leur plus jeune
âge, c’est leur permettre de développer leur potentiel, de réussir leur scolarité et de faire
face aux défis du monde moderne. C’est pourquoi, dans le débat éducatif et social, une
place importante est désormais dévolue à la petite enfance, car c’est là que se creusent ou
se comblent les inégalités entre les futurs citoyens, et que se construit la fondation pour
l’apprentissage, le bien-être, le vivre-ensemble et une société inclusive.
Les actions en faveur de l’EPPE se sont multipliées au cours des dernières années. Par
exemple, en septembre 2010, l’UNESCO a organisé la première conférence mondiale sur ce
thème, en partenariat avec le gouvernement de la Fédération de Russie et la ville de
Moscou. L’UNESCO met l’accent sur le renforcement des politiques et l’amélioration de la
qualité   de l’offre. L’UNICEF porte un intérêt particulier aux premiers âges de la vie, et
soutient des efforts multisectoriels pour le développement de la petite enfance et pour la
promotion de la paix. L’OCDE a publié une série de rapports   Starting Strong I-V depuis
2001. La Commission européenne a élaboré une proposition de principes clés pour un code
de qualité de l’EPPE en 2014. Un colloque international a eu lieu en Croatie en juin 2017, à
l’initiative de l’Organisation Mondiale pour l’Education Préscolaire (OMEP), une ONG
internationale reconnue par les Nations Unies. La Commission nationale suisse pour
l’UNESCO a publié un  Cadre d’Orientation  pour encourager la promotion de la qualité en
matière d’éducation de la petite enfance et ériger l’éducation de la petite enfance en tant
que mission éducative essentielle. De son côté, la Conférence de ministres de l’Éducation
des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) a choisi la petite enfance
comme thème de réflexion et d’activités pour l’année 2018.
L’EPPE est aussi une grande priorité en France, dont les politiques et pratiques en la
matière sont souvent citées en exemple. Afin de renforcer l’apprentissage et le bien-être
au sein de l’école maternelle, la France a adopté et met en œuvre un nouveau programme
depuis 2015. Parmi les documents les plus récents consacrés à la petite enfance,
rappelons, en 2016 le « Parcours éducatif de santé » et le « Rapport Giampino » sur le
« Développement du jeune enfant », ou encore la démarche de consensus sur les besoins
fondamentaux de l’enfant «   En protection de l’enfance » (février 2017). Un sujet donc
d’une grande actualité, qui doit nous amener à bien préciser ce que sera l’angle d’approche
de notre colloque.
Notre spécificité
Tout en nous appuyant sur les travaux antérieurs, sur les grands textes internationaux et
les recommandations de l’UNESCO, nous aurons à bien préciser notre spécificité de façon à
éviter les doublons et à apporter un éclairage complémentaire par rapport à ce qui s’est
déjà fait. Nous avons choisi d’intituler notre colloque « Éducation et protection de la petite
enfance, berceau de la cohésion sociale ». Le colloque adopte la définition de la période
« petite enfance » comme couvrant la période 0-8 ans, ce qui tient également compte de
l’importance de la transition vers l’école primaire. Cette définition est utilisée par   l’UNESCO
et par le Comité des droits de l’enfant des Nations Unies.
Nous commencerons par aborder les problèmes de santé, de bien-être physique, moral
et social, qui ont un impact sur la trajectoire vers l’égalité ainsi que la capacité
d’apprentissage de l’enfant. Notre approche, ici, comme tout au long du colloque, sera
pluridisciplinaire : médecine, sciences de la vie et sciences sociales et humaines, éducation,
culture et communication, tous les secteurs de compétence de l’UNESCO.
Puis nous aborderons le sujet de l’apprentissage des jeunes enfants. Qu’apprendre aux
jeunes enfants et comment apprennent-t-ils ? Les spécialistes nous exposeront leurs
théories sur l’importance de la période de gestation et des premières années de la vie, et
sur les capacités d’acquisition du cerveau ; sur le développement socio-émotionnel ;
l’apprentissage des langages, l’éducation à la citoyenneté, et l’éveil à la culture. Quelle
place pour le numérique dans ces apprentissages ?
Tout naturellement, il conviendra d’évoquer l’encadrement et l’accompagnement des
enfants. L’école et les établissements collectifs de l’EPPE ne peuvent pas tout faire seuls ; la
place et l’action des familles et des communautés sont primordiales. La formation et le
professionnalisme du personnel de l’EPPE – avec qui les jeunes enfants ont des contacts au
quotidien – sont indispensables ; et, semble-t-il, c’est là un problème encore à résoudre.
Au terme de ces échanges, nous poserons le problème des défis de l’inclusion. Le genre et
la lutte contre les stéréotypes, les différences socio-culturelles, le handicap ; nous
rejoindrons ici les conclusions du colloque organisé en 2013 à l’UNESCO par la Commission
nationale française pour l’UNESCO sur l’école inclusive. Au-delà, c’est le cas des enfants
dans les zones en conflit et dans les pays frappés par des cataclysmes naturels qui nous
préoccupera. La destruction de leur cadre de vie, de leurs racines, de leur patrimoine, de
leur mémoire est aussi un enjeu de société, d’actualité internationale.
Enfin, après avoir entendu les chercheurs, les professionnels et les praticiens, nous
donnerons la parole aux décideurs politiques et aux ministres qui seront invités à
présenter leurs politiques et leurs pratiques en matière de petite enfance, pour assurer la
cohésion sociale, l’égalité des chances à tous les futurs citoyens et promouvoir la paix.
Nos objectifs
Les objectifs sont les suivants :
· Positionner l’EPPE en tant qu’une stratégie essentielle pour combattre les inégalités
sociales et pour promouvoir la cohésion sociale.
· Partager des défis et des bonnes pratiques et initiatives de l’EPPE en faveur de la
cohésion sociale.
· Apporter une contribution aux travaux de la CONFEMEN et au Forum de l’UNESCO
sur l’éducation pour la paix et le développement durable prévu en 2019.
· Préparer éventuellement, avec le partenariat d’autres Etats membres, une
Déclaration, voire à terme une Recommandation de l’UNESCO sur l’EPPE, document
qui n’existe pas à ce jour qui reflèterait la priorité désormais accordée à la petite
enfance, comme berceau de la cohésion sociale.
Les actes du colloque, avec les recommandations formulées à cette occasion, seront
publiés.
Public attendu
Ce colloque, organisé en partenariat avec le Secteur de l’éducation de l’UNESCO, est de
portée internationale. Nous comptons sur un public composé de membres des Délégations
permanentes auprès de l’UNESCO, des décideurs politiques, des spécialistes de la petite
enfance dans leur approche pluridisciplinaire, des médecins, des chercheurs, des
enseignants et des professionnels de la petite enfance, des chefs d’établissements, des
collectivités territoriales qui apportent un soutien important pour le fonctionnement de
l’école maternelle et qui organisent l’accueil des tout-petits dans des crèches ou autres
établissements spécialisés, etc.
Langues de travail
Les langues du colloque seront le français et l’anglais. Les supports seront rédigés dans les
deux langues et une interprétation simultanée est assurée lors du colloque.
Inscriptions
Pour des raisons d’organisation et de sécurité, les participants sont invités à s’inscrire à
l’avance en ligne : https://cnfu.typeform.com/to/KQeEC8
Contacts
Commission nationale française pour UNESCO
l’UNESCO Secteur de l’Éducation
57 boulevard des Invalides, 7 place de Fontenoy,
75007 Paris 75007 Paris
Tél. 33.1 53.69.39.55 Tél. 33.1.45.68.06.32
Courriel : ecce@unesco.org
5 MARS 2018
9h00 – 10h00 Accueil/inscription/café
10h00 – 11h15 Allocutions d’ouverture
Présidence : Daniel JANICOT
Président,  Commission nationale française pour l’UNESCO
Audrey AZOULAY
Directrice générale, UNESCO
Françoise NYSSEN
Ministre de la Culture, France (à confirmer)
Joseph MOUNDZIEGOU 
Ministre délégué de l’Éducation nationale, Gabon
Jean-Marc HUART
Directeur général de l’Enseignement Scolaire
Ministère de l’Éducation nationale, France
Jean-Philippe VINQUANT
Directeur général de la Cohésion sociale
Ministère des Solidarités et de la Santé, France 
11h15 – 11h30 Introduction au colloque : Le contexte, les thématiques
Suzy HALIMI
Présidente honoraire de l’Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3
Commission nationale française pour l’UNESCO
11h30 – 13h00 Conférences inaugurales
Modérateur :  Jordan NAIDOO (tbc)
Directeur, Division pour l’appui et la coordination de l’Agenda Éducation
2030, UNESCO 
Invités d’honneur : Olivier HOUDÉ
Professeur, Université Paris Descartes, France
Rima SALAH
Professeur clinique adjointe, Centre pour l’étude de l’enfance
Université de Yale, États-Unis 
13h00 – 14h30  Déjeuner
14h30 – 14h40 Introduction aux tables rondes A et B
Daniel BLOCH
Ancien Recteur     d’Académie et Directeur des Enseignements supérieurs,
France
14h40 – 15h50 Table ronde A : Éducation et bien-être physique, moral, social :
comment gommer les inégalités ?
Modérateur : Friedrich AFFOLTER
Directeur du Programme pour la Construction de la    paix et l’éducation,
UNICEF 
Intervenants :   Didier JOURDAN
Professeur, Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, Chaire UNESCO,
France
Mohamadou GUELAYE SALL
Professeur, Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal
Anne-Lise DUCANDA
Médecin spécialiste de la petite enfance, membre du collectif COSE,
(Collectif Surexposition Ecrans), France
Federica TADDEI
Responsable de l’Unité opérationnelle scolaire pour l’enfance, le handicap et
les relations avec la région et le département, Commune de Pistoia, Italie
15h50 – 17h00 Table ronde B : Qu’apprendre et comment apprendre ?
Modératrice : Yoshie KAGA
Chargée du programme de l’Education de la petite enfance, UNESCO
Intervenants :  Pascale GARNIER
Professeur, Université Paris 13, France
Alona VOLODINA
Vice-Présidente du service des ventes, Educonsulting, Israël 
Pascal BRESSOUX
Professeur, Université de Grenoble, France
Gisela WAJSKOP
Professeur, Chef d’établissement, formation des maîtres et Consultante sur
la petite enfance, Brésil
17h30 – 20h00 Cocktail 
6 MARS 2018
8h30 – 9h00 Accueil/Café
9h00 – 9h30 Conférencier invité   :
Modératrice : Eunhye PARK
Présidente mondiale, OMEP, Professeur, Département de l’Éducation de la
petite enfance, Ewha Womans University, République de Corée
Invité d’honneur : Michel VANDENBROECK
Professeur, Université de Gand, Belgique

 

9h30 – 9h40  Introduction aux tables rondes C et D
Eric CHARBONNIER
Analyste, Direction de l’Éducation et des Compétences, OCDE
9h40 – 10h50 Table ronde C : L’encadrement et l’accompagnement : familles,
enseignants, personnels d’accueil. Quelle synergie ?
Modérateur : Edem ADUBRA
Chef de la Section Développement des enseignants, UNESCO 
Intervenants :   Sylvie RAYNA
Chercheure associée, Centre de recherche EXPERICE-Université Paris 13
Sorbonne Paris Cité, France
Purna KUMAR SHRESTHA
Directeur pour l’Éducation, Voluntary Service Overseas International 
Éric PATEYRON 
Directeur de l’école Honoré de Balzac, Nanterre, membre du réSEAU des
écoles associées de l’UNESCO, France
Florence MAZUCCHELLI
Directrice de l’école Perceval, Chatou, membre du réSEAU des écoles
associées de l’UNESCO, France
Pablo RUPIN
Sociologue, Docteur en sciences de l’éducation, chercheur en post-doctorat
au CIAE, Université du Chili
10h50 – 12h00 Table ronde D   : Quelles solutions aux défis de l’inclusion   ?
Modératrice :  Sylviane GIAMPINO
Psychologue pour enfants et psychanalyste, Présidente du Conseil de
l’Enfance et de l’Adolescence et du Haut Conseil de  la  Famille, de l’Enfance
et de l’Âge, France
Intervenants :  Dwi PRIYONO
Directeur par intérim de SEAMEO Centre régional pour la protection et
l’éducation de la petite enfance et la parentalité (CECCEP), Indonésie
Albert-Claude BENHAMOU
Conseiller pour le numérique et la santé auprès du Président de la
Commission nationale française pour l’UNESCO, France
Gilles PETREAULT
Inspecteur général, Ministère de l’Éducation nationale, France
Diana Carolina SALDANA
Manager responsable, Centre pour l’UNESCO Louis François, Troyes, France
12h30 – 14h30 Déjeuner
14h30 – 15h30 Conférencier invité :
Présidence : Son Exc.   Laurent STEFANINI
Ambassadeur, Délégué permanent de la République Française auprès de
l’UNESCO
Invité d’honneur :   Stanislas DEHAENE
Professeur, Collège de France, Paris
Président du Conseil Scientifique de l’Éducation nationale
15h30 – 17h00 Table ronde E   :      Les décideurs politiques      – Quelle place pour
l’éducation et la protection de la petite enfance dans les systèmes
éducatifs et sociaux ?
Modérateur : Jean-Michel BLANQUER
Ministre de l’Éducation nationale, France (à confirmer)
Intervenants : Traoré OUNOU TOURÉ
Ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Mali
Sanni GRAHN-LAASONEN
Ministre de l’Éducation et de la Culture, Finlande (à confirmer)
Ana Maria NIETO
Directeur de l’Éducation et protection de la petite enfance, Ministère de
l’Éducation, Colombie
Leela Devi DOOKUN-LUCHOOMUN
Ministre de l’Éducation, des Ressources humaines, de l’Enseignement
supérieur et de la Recherche, République de Maurice
Hussain Bin Ibrahim Al HAMMADI
Ministre de l’Éducation, Émirats Arabes Unis
Lidija KRALJ
Représentent du Ministère de l’Éducation, Croatie
17h00 – 17h20 Synthèse et Conclusions
Suzy HALIMI
Présidente honoraire de l’Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3
Commission nationale française pour l’UNESCO
17h20 – 17h30 Mots de remerciements
Sous-Directeur général pour l’Éducation, UNESCO
Pour des informations complémentaires, visitez nos sites web :
· Page d’évènement de la Commission national française pour
l’UNESCO
· Page d’ évènement  de l’UNESCO
· Page de l’Education et la Protection de la Petite Enfance de
l’UNESCO
Suivez-nous sur :
· Twitter: @CNFU, @UNESCO, @UNESCO_fr
· Facebook: CommissionNationaleFrançaiseUNESCO, UNESCO,
UNESCO en français
· Soundcloud: CNFU
· Youtube: Commission Nationale Française pour l’UNESCO,
UNESCO, UNESCOFrench

Comments are closed.