Position de l’OMEP sur l’importance de l’éducation préscolaire et des soins comme une priorité mondiale

avril 26th, 2013
Daniele

 ORGANISATION MONDIALE POUR L´EDUCATION PRESCOLAIRE

POSITION DE L’OMEP SUR L’IMPORTANCE DE L’ÉDUCATION 

PRÉSCOLAIRE ET DES SOINS COMME UNE PRIORITÉ MONDIALE

En tant qu’organisation professionnelle mondiale la plus ancienne et la plus importante engagée auprès des enfants de la naissance à 8 ans, l’Omep demande aux décideurs de niveau local, étatique, régional et international d’investir dans l’Education préscolaire et les soins (ECEC).

L’Omep recommande vivement à la communauté internationale d’introduire l’ECEC comme priorité des Objectifs de Développement Durable de l’ONU (SGD) pour 2015-2030.

L’éducation préscolaire et les soins (ECEC) sont explicitement définis, leur permettant d’être appliqués dans des expériences sûres, saines et appropriées auprès de jeunes enfants (de la naissance à 8 ans), qu’ils soient chez eux, dans des communautés, à l’école ou tout autre lieu où ils vivent, apprennent ou jouent.

Droits de l’Enfant:

La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (1948) et la Convention Internationale des Droits de l’Enfant des Nations Unies (CRC, 1989) garantissent à tous les enfants le droit aux conditions nécessaires à leur santé, leur bien-être et leur éducation afin de s’épanouir pleinement.

Preuve scientifique :

Dans de nombreux domaines, il a été clairement prouvé que :

– L’éducation préscolaire et les soins (ECEC) profitent non seulement à l’enfant qui en bénéficie mais aussi à la société dans laquelle il vit ;

– Les premières années de vie (plus particulièrement de la naissance aux 3 ans) fournissent une opportunité unique pour le développement cérébral, une base fondamentale pour l’apprentissage académique futur, la productivité  et les apports sociaux tout au long de la vie ;

– Des expériences de grande qualité ainsi que le jeu pendant la petite enfance fournissent une base pour l’éducation future. Donc, l’accès à l’ECEC favorise l’intérêt et la réussite scolaires au cours de l’enfance et au-delà ;

– Les grands économistes reconnaissent que la meilleure décision économique qu’un pays peut faire est d’investir dans ses enfants les plus jeunes ;

– La grande qualité des programmes préscolaires peuvent compenser des difficultés que peuvent rencontrer les enfants chez eux et dans leurs communautés ;

– L’accès à la grande qualité de l’ECEC permet l’équité

Entre filles et garçons

Entre enfants originaires de groupes ethniques ou culturels différents

Entre enfants de la campagne et enfants de la ville

Pour des enfants nécessitant des soins particuliers

Entre enfants privilégiés et enfants défavorisés au niveau économique

– L’investissement dans la petite enfance augmente les bénéfices des investissements auprès d’enfants plus âgés.

 Pour plus d’informations sur les preuves scientifiques en référence, merci de visiter

 le site web de l’Omep : www.omep.org.gu.se

Comments are closed.